Lignes de Repères Lignes de Repères Lignes de Repères Lignes de Repères
  Lignes de Repères
  Accueil   Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Présentation Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Catalogue Lignes de Repères
  Lignes de Repères
A paraître Lignes de Repères
  Lignes de Repères
News Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Mises à jour Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Dossiers thématiques Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Evénements Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Votre avis Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Contacts Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Partenaires Lignes de Repères
  Lignes de Repères
Crédits Lignes de Repères

 

Lignes de Repères
 

 
 

 
Vive l'exception francaise !
Gaëtan GORCE
 
Présentation de l'ouvrage :: L'auteur :: L'essentiel de l'ouvrage
 

Vive l’exception francaiseVive l'exception francaise !


Gaëtan Gorce

220 pages
10 €
ISBN 9782366090444
Décembre 2016

L'essentiel du livre en quelques phrases

La raison d’être du livre, c’est de nourrir le débat d’idées qui, espère-t-on, doit s’intensifier à l’approche de l’élection présidentielle – sans que pour autant son auteur soit candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire !

La méthode, c’est de partir de ce qu’attendent les Français, de leurs aspirations, à un moment où, de toute évidence, la classe politique ne les écoute plus guère. On découvre alors « un pays qui, après avoir beaucoup changé, n’est pas prêt à renoncer à ce qu’il a mis des générations à réaliser. Pour repartir, la France doit donc faire un retour sur elle-même, assumer son héritage et ses « élites » voir dans celui-ci non un boulet à tirer mais un livre ouvert ».

« Un constat s’impose à nous : ce n’est pas d’un déficit de changements dont a souffert notre pays, mais de la manière dont ceux-ci se sont opérés ». De fait, les Français demeurent attachés à leur modèle –l’exception française- alors que la classe dirigeante n’aspire qu’à le remettre à plat.

« La nouveauté, c’est que les hauts dirigeants socialistes sont désormais totalement intégrés à ce processus qui les conduit à se détourner des réalités que vivent l’électorat populaire ou les territoires fragiles. » C’est ainsi qu’est née la « Haute Gauche ».
Pour sortir de la crise dans laquelle est plongé le pays, la gauche doit oser affronter les véritables débats et articuler une série de propositions autour de :

  • « regarder l’Europe en face » : prenant acte de l’état actuel de l’Europe, la France doit remettre la défense de ses propres intérêts au cœur de sa politique, quitte à différer les « grands soirs européens ».
  • « dénouer le nœud fiscal et social », pour rétablir la confiance des Français. Cela passe par la promotion active du travail et de l’industrie, ainsi que par un nouveau pacte entre les générations.
  • « rebâtir un Etat intelligent et fort », au lieu de l’affaiblir et de le dénigrer.
  • « Tout passe par l’école ! » : l’école primaire, mais aussi le collège, où la question du collège unique doit être posée sans tabou.
  • Enfin, « réconcilier la Nation avec elle-même », en remettant la laïcité à sa juste place, en affirmant le principe d’une France plurielle et d’une République une et en combattant la ghettoïsation.

Au final ce qu'il convient de faire : assumer notre exception !
« Non en cultivant la nostalgie d'un passé révolu, mais en prenant appui sur notre identité pour rebondir : non pas affaiblir l'Etat mais le réformer ; non pas renoncer à la notion d'égalité mais la revitaliser en passant chacune de nos politiques au crible de cette exigence etc. En ce sens, c'est bien d'un projet patriotique qu'il s'agit de s'armer à nouveau. C'est en redevenant nous-mêmes, une grande nation rassemblée et exigeante quant aux valeurs qu'elle porte, que nous aiderons l'Europe à retrouver un véritable horizon. »

 

 

Retour catalogue >>>